Plainte contre l'Otan : la justice belge se prononcera le 22 novembre

La juge rendra son jugement le 22 novembre, a précisé Me Dubois à l'agence BELGA. (belga)
La justice belge rendra le 22 novembre sa décision sur une plainte contre l'Otan déposée par deux avocats au nom d'un Libyen qui accuse l'Alliance atlantique d'avoir tué son épouse et ses trois enfants lors d'un bombardement qui aurait visé son père, un proche du défunt dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a annoncé lundi l'avocat Ghislain Dubois.

L'Otan, qui était citée à comparaître, n'était pas représentée à l'audience qui s'est tenue lundi devant le tribunal de première instance de Bruxelles. Mais l'Etat belge a, par le biais du ministère des Affaires étrangères, fait valoir la thèse de l'incompétence des tribunaux belges en raison de l'immunité de juridiction dont bénéficie, selon eux, l'Alliance.

Me Dubois et son collègue Marcel Ceccaldi, du barreau de Paris, représentent un ressortissant libyen, Khaled Hemidi, qui reproche à l'Otan d'avoir tué son épouse et ses trois enfants lors d'un bombardement qui aurait visé le 20 juin la propriété de son père, un général à la retraite et chef d'une tribu de la région de Syrte (centre de la Libye).

Selon les avocats, leur client a perdu dans cette attaque deux filles de quatre et cinq ans, Salem et Khalida, un garçon de trois ans, Khouwaylidi, ainsi que sa femme, Safae, 34 ans.

Mes Ceccaldi et Dubois réclamaient la désignation d'un expert immobilier et d'un médecin psychologue appelés à se rendre en Libye pour évaluer les dommages matériels et moraux.

La juge rendra son jugement le 22 novembre, a précisé Me Dubois à l'agence BELGA. (belga)

Plainte contre Otan

Ghislain Dubois - Avocat - Liège - Droit commercial - Droit de la Construction - Droit des Contrats - Droit du transport par route - Droit de la prévention